Une approche intuitive et complète

La méthode d'enseignement est centrée sur la personne. Chacun vient avec une expérience différente et un but différent. Malgré les entrainement commun nous nous adaptons à tout un chacun.

Nous entraînons des hommes et femmes de tous âges certains cherchant à garder une forme physique d'autres à se sentir plus en confiance et d'autres à developer leur capacité de combat compétitif.

Les cours sont fondés sur le respect du programme commun mais aussi sur un objectif de performance individuel. L'aspect compétitif n'est développé que chez les élèves recherchant ce but.

Structure

Le cours est construit sur la base d'un mélange équilibré entre travail interne, externe et application réaliste.

Travail Interne

Le but du travail interne en Wing Chun et de développer l'énergie et la stabilité. Ce travail est fondamental pour obtenir la puissance et la résistance dans les bras et les jambes.
Il s'agit principalement de postures et d'échanges de mouvements entre les deux partenaires (drills).

drills
Exte

Travail Externe

Le travail externe est l'utilisation de techniques de frappe sur des protections pour augmenter la puissance et l'endurance. Le but est aussi d'apprendre à comprendre les angles et les distances.

Application pratique et Self-défense

La meilleure théorie du monde ne vaut rien sans application pratique.
Une partie fondamentale du cours consiste à mettre les élèves en situation stressante afin de transformer une technique en un mouvement pratique et réel.
Des combats de "sparring" sont organisé à partir d'un certain niveau technique.

self-defense

Progression

Afin de structurer l'enseignement nous distinguons différents niveaux basés sur les formes du Wing Chun et le travail sur le mannequin de bois.

Siu Nim Tao (la petite idée)

Siu nim tao est une forme d’apprentissage tout autant qu’une forme de combat.  On met l’accent sur la prise de conscience de la ligne médiane (ligne centrale, axe vertical du corps) et  de la position des jambes, de la structure du corps et de la structure de la main.
Il n’y a pas de mouvements excessifs qui soient nécessaires pour fournir la puissance lors des frappes.
Cette forme développe la base de tous les mouvements offensifs ou défensifs. Elle enseigne au pratiquant le bon positionnement du coude par rapport à la ligne centrale, la coordination indépendantes des mains, le développement de l’intention de l’esprit,  et la canalisation de l’énergie à l’intérieur du corps.

Bruce Lee exécutant le Siu Nin Tao
ip man chum kyu

Chum Kiu (passer le pont)

Chum Kiu est une forme qui enseigne comment passer d’une étape à l’autre lors du combat. Elle fait référence au timing approprié au moment d’attaquer un adversaire. Cette forme met l’accent sur le travail des déplacements, les angles d’attaque et de défense, la géométrie au sol est très précise. L’idée importante cachée dans Chum Kil est de « casser » la structure défensive de l’adversaire.

Biu Jee (les doigts qui transpercent)

Biu Jee  entraîne le pratiquant à ajuster ses positions jusqu’au bout des doigts. Bil Jee offre des moyens technique pour traverser la ligne centrale de l’adversaire, ou se sortir d’urgence d’une situation lorsque l’on se sent pris au piège. Bil Jee enseigne aussi l’art des frappes sur les zones sensibles du corps (centres nerveux, points vitaux, disjonction des muscles et des tendons). Cette forme comprend notamment en système de déplacements et de coups de pieds combinés dans les phases de retraite et de poursuite.

GM Wong Shun Leung
thelifeupgrades-wing-chun

Chi Sao (mains collantes)

Le Chi Sao est une partie essentielle du Wing Chun. Cet exercice est la base de beaucoup de "drills". Le but est de développer le contrôle de l'espace entre les combattants en se sensibilisant sur les mouvements et les changements de pression. Le Chi Sao se pratique aussi les yeux bandés pour briser les automatismes.

Ci-dessus le jeune Bruce Lee et le GM Ip Man pratiquant le Chi Sao.

Yip-Man-Wooden-Dummy

Le Mook Jung (mannequin de bois)

Le Mook Jung est l'outil ultime de l'entrainement du pratiquant du Wing Chun. Le célèbre mannequin de bois permet de corriger nos techniques et de renforcer le travail énergétique. Une suite de 116 mouvements sont traditionnellement exécutés mais chacun apprend aussi à créer ses propres enchaînements.